Vous êtes nombreux à avoir perdu un proche, parent, enfant, ami,...

Vous espérez qu'il y ait un après la mort et qu'il y soit bien, mais vous restez dans le doute. Et ces incertitudes créent en vous un mal-être difficile à surmonter.

 

Afin d'apaiser vos souffrances et de répondre à certaines de vos interrogations, je vous propose de vivre l'expérience du Voyage astral d'âme à âme.

 

Le Voyage astral d'âme à âme est une séance de groupe (5 personnes maximum) visant à voyager en état de conscience modifié dans les mondes subtils afin de rencontrer nos défunts, des anges, des guides, créer des connexions avec notre source, se relier à notre essence originelle,...

 

Il est accessible à toute personne majeure et de toutes religions.

 

Il va permettre d'apaiser la souffrance ressentie dans le cadre d'un deuil en créant un contact avec la personne décédée (sans se substituer pour autant à une thérapie) ou tout simplement apporter une paix intérieure.

 

     

Déroulé d'un V3A (prévoir environ 3h) :

- Partie théorique sur le voyage astral, l'état modifié de conscience, réponse à vos questions

- Pause

- Connexions énergétiques et voyage astral

- Réponse à un questionnaire

- Récit des témoignages des personnes qui le souhaitent

- Echange autour d'un café

 

 

Prochaines dates des V3A à mon cabinet à Bréhal :

 

- Jeudi 31 mai à 14h : complet

- Mardi 12 juin à 14h : reste une place

- Mardi 12 juin à 18h30

- Mercredi 11 juillet à 14h

- Jeudi 12 juillet à 10h

- Vendredi 28 septembre à 14h

- Lundi 5 novembre à 14h

Si aucune de ces dates ne vous convient, contactez moi par mail afin de m'indiquer un jour en semaine qui vous arrange ou éventuellement convenir d'une séance individuelle (l'énergie de groupe est favorable à ce genre de voyage et il sera donc préférable de privilégier l'expérience en groupe). 

Si vous êtes plusieurs amis à vouloir une date bien spécifique, faites-le moi savoir, nous pourrons envisager une date à votre convenance.

 

Pour vous inscrire :

 

Envoyez moi un mail à l'adresse suivante : v3amanche@gmail.com en indiquant le nombre de personnes présentes (il est très important que chaque participant ait envie de vivre l'expérience). Le coût de la séance est de 60€.

 

Par retour, je vous adresserai un document à me retourner complété, accompagné d'un acompte de 20€ (le solde de 40€ sera à régler le jour même ).

L'inscription ne sera effective qu'à réception du formulaire et de l'acompte.

 

 

Témoignage de Stéphanie :

 

Merci pour cette magnifique expérience. 

Voici mon témoignage que je t’autorise à transmettre. 

Comme tu l’as remarqué ce jour-là, j’étais prête à voyager. Il ne manquait qu’un pilote pour me guider et tu as joué magnifiquement ce rôle. 

Une fois l’ancrage aux racines fait, la lumière est passée par tous les chakras. Arrivé à celui de la couronne, je suis sortie très vite car mon guide m’attendait. Il m’a prise par la main et je n’avais qu’à le suivre. Je ne voyais que de la lumière blanche le temps de l’ascension car nous allions véritablement très vite. 

Enfin, nous sommes arrivés dans la lumière et je me suis assise sur ce banc. Et là, j’ai vu ma chienne Vicky, que j’ai perdu il y a des années. Moment intense de retrouvaille. C’est un flot d’amour qui nous arrive droit dans le cœur. 

Ensuite j’ai aperçu mon arrière grand-mère. Elle est restée au loin avec un petit coucou de la main. 

Et là, le moment intense quand mon beau-père vient vers moi. Il me prend par les épaules et me glisse à l’oreille des messages d’amour pour tous ceux qui sont restés en bas. 

Il reste près de moi pendant que les grands parents de mon mari nous rejoignent. Je fais enfin la connaissance de Claire, la grand mère de mon mari. Elle est ravie de me voir. Mon beau père et son beau père se chamaillent quand ils me parlent des parties de domino. Il paraîtrait que l’un ou les 2 trichent. Ils sont blagueurs tous les 2. Ils choisissent de répartir les uns après les autres. Pas de déchirement car ils sont heureux. 

J’accède à un autre univers où je distingue beaucoup de silhouettes. Aucune ne s’approche. Nous sommes entourées de montagne avec un magnifique lac. C’est d’une incroyable beauté. 

Je passe dans l’AMOUR INCONDITIONNEL. C’est juste magique. J’ai une pensée pour tous ceux que j’aime. 

Et enfin c’est l’heure du retour. Mon guide me laisse un peu plus de temps pour observer. Et je réintègre tranquillement mon corps. 

Encore merci pour ce beau voyage. 

À refaire. 

Stéphanie

 

 

Mon voyage :

 

Le lâcher prise et la non attente font partie de mon quotidien en tant que thérapeute. Je me suis persuadée avant de le faire que je n’attendais rien… Mais je dois avouer, au plus profond de moi que j’attendais de voir ma mère. Oui je dis bien la voir, avec mes yeux ! La sentir et recevoir des messages, c’était déjà fait, grâce à la méditation, à l’écriture automatique et à une séance privée avec Christelle Dubois médium. Maintenant il était temps de passer au cran au-dessus, la voir avec mes yeux !

 

Bien que j’ai l’habitude des états modifiés de conscience, j’assume le fait que plus le temps se rapprochait du voyage et plus l’angoisse montait. L’angoisse de perdre le contrôle, l’angoisse de ne pas pouvoir revenir dans mon corps, l’angoisse de ne rien voir (« ça craint pour une hypnologue » dit mon égo), et patati et patata dit mon mental. Il avait mille bonnes raisons d’être angoissée voyons ! Un court instant, je me suis demandée si je ne devais pas enlever mon masque et regarder les autres vivre leur voyage, parce que ça pouvait être dangereux tout ça !

Eh non ! Mon cœur a repris le dessus. « Eh !  Des Milliers de personnes ont déjà vécu l’expérience avant toi et ils sont en vie ! Et tu sais bien que si les synchronicités t’ont emmenée là, c’est que tu peux foncer… » Allez, après m’être posé quelques fusibles supplémentaires, créé une belle bulle de protection, je décide de lâcher prise. (Cela ne m’empêchera pas de faire le yoyo régulièrement entre mon mental et mon intuition…)

 

Alors je monte. Non pas en partant de là où je suis physiquement, mais de là où sont mes enfants au moment où je vis l’expérience. Je ne les vois pas dans la maison, je suis au-dessus. Et je monte, je monte encore, très vite, plus vite que les suggestions. Je me retrouve sur ce premier banc, dans le brouillard, seule.

Puis on remonte encore. J’attends encore un peu sur ce banc et je sens l’énergie de maman arriver. « Non non, ça ne peut pas être elle » me dit mon mental « puisque de toute façon je vais la voir ! ». Alors, c’est un peu comme si je la repoussais et j’attends. Seule au monde. J’ai l’impression que je ne vais rien voir…. Et là, juste devant mon corps physique installé dans le fauteuil, une énergie vient et me frotte les yeux comme avec un chiffon en disant quelque chose du genre « mais de quoi as-tu besoin pour me voir ! Je suis là ! ». C’est l’énergie de maman qui me parle (par la pensée, les mots sont inutiles). Mon cœur sait que c’est elle, c’est sûr. Les larmes montent. Mon mental demande une confirmation à maman que c’est bien elle. Mon bras se lève et ma main se pose sur mon cœur. Une fois que j’ai acceptée que c’est de cette façon que je la percevrai, mamie vient nous rejoindre. C’est comme si elles m’escortaient toutes les deux, chacune me tenant un bras, même si je n’ai pas vraiment de corps... Nous baignons dans l’amour. Il n’y a pas de mots, mais des messages qui passent, comme celui que je suis quelqu’un de bien. Le brouillard se dissipe pour laisser place à un paysage magnifique, vallonné, vert et lumineux avec des fleurs, des couleurs et une énergie particulière, légère. Comme le disent si bien les gens ayant vécu ce type de voyage, les mots ne sont pas assez puissants pour décrire ce genre d’expérience.  Nous nous déplaçons dans cet espace ouvert, coupé en deux par un chemin. Tous mes proches disparus sont là, mais ne s’occupent pas de moi. On dirait qu’ils ne savent pas que je suis là. Lorsque je pense à mes grands-parents maternels, ils arrivent aussitôt vers moi et m’enveloppent à eux deux tout le corps de leur énergie d’amour. Puis ils s’en vont. Je vis la même chose avec mon oncle. Je pense à un autre oncle, il vient très furtivement avec sa pipe qu’il fumait quand j’étais petite, puis il repart. J’avance sur ce chemin, au bout, quelqu’un m’attend assis derrière un bureau, comme un juge. C’est une femme, elle est lumineuse, blanche et belle, elle rayonne d’amour, que de l’amour. Je sais qu’elle ne va pas me juger. Puis maman et mamie m’emmènent voir le monde vu du dessus (je sens bien que c’est pour m’amener à relativiser sur une situation qui me prend beaucoup d’énergie). Tout est petit et semble simple. C’est loin, ce n’est rien. Je retourne voir ma guide pour lui demander quelle est ma mission de vie. En guise de réponse, je vois un beau cœur rouge s’allumer dans sa poitrine et contraster avec la lumière blanche qu’elle rayonne. Je comprends qu’il faut que je continue de suivre la voix/voie de mon cœur, ce que je fais maintenant depuis plusieurs années et qui me réussit merveilleusement bien.

Lorsque j’entends qu’il faut remettre du brouillard. Là je suis prise de panique et d’émotions car je sens qu’il faut que je quitte maman et mamie et je ne suis pas prête du tout. Pas encore. Puis je rassurée d’entendre que nous allons vers l’amour inconditionnel. Maman et mamie ont naturellement disparu. Autour de moi, ce n’est que de la lumière et de l’amour. Je suis enveloppée d’un bain d’amour incommensurable. Je me remplis de cet amour, je m’en nourris pleinement. Je fais une première demande à l’univers, elle est posée, c’est acté. C’est tellement simple que j’en fais une seconde. Puis une troisième, une quatrième,… Plus d’une vingtaine de demandes sont comme ça autour de moi, déjà réalisées, dans l’amour.

Sans que je comprenne vraiment ce qui m’arrive, je me sens soudainement absorbée à une vitesse incroyable. Je suis sous l’eau et je n’ai pourtant aucune sensation d’être mouillée et je respire parfaitement bien. Autour de moi, des poissons. Je suis moi aussi un poisson qui se déplace en ban à une allure très très rapide. Puis je passe dans les airs, toujours à un rythme effréné. Je survole une forêt. C’est une sensation incroyable ! Je vooooooole ! Je suis une buse. Tiens, comme par hasard ! La buse est mon animal totem… Puis la vitesse ralentis très rapidement, jusqu’à l’immobilité. Je deviens un arbre. Grand et fort, je respire au rythme de la terre. Je sens le vent dans mes branches.

Puis je me transforme instantanément en goutte d’eau. Une infime goutte d’eau qui ruisselle dans la terre pour être absorbée par les racines des arbres. Je suis infiniment petite et infiniment grande. Je suis le Tout ! Je ressens la détresse de Gaïa notre terre mère. Juste une pointe de tristesse, rien de plus. Comme s’il fallait passer le message sans pour autant gâcher mon expérience.

 

Puis je redescends rapidement dans mon corps, comblée par ces énergies positives d’amour, d’immortalité, de confiance en la vie, de plénitude. Avec l’envie de m’aimer telle que je suis, d’aimer l’autre tel qu’il est. Avec un désir de douceur, de paix, d’amour.

 

 

Témoignage de Françoise (V3A du 30 avril 2018) : 

 

 

Voici mon témoignage de mon premier voyage d'âme à âme.

 

Je tiens à préciser que je suis d'un naturel très  cartésien et donc je n'ai tendance à croire que ce que je vois ! Mais je ne demande qu'à voir et à croire...

 

J ai fait cette expérience par curiosité. J 'en avais entendu parler mais je ne voyais pas comment on pouvait rencontrer des personnes dans un autre monde, sous hypnose.

 

Comme je n'avais aucune attente de cette expérience je ne pouvais pas être déçue si rien ne se passait. Je n ai suivi aucun des conseils donnés préalablement : pas de consommation de sucres, pas  de thé ou de café, préparation à la méditation... Je n'espérais rien donc je n'ai rien changé à mon quotidien.

 

Au début de la séance je me suis vite relaxée, la musique et la voix de Sophie Néel aidant. Cependant j'étais parfaitement consciente des bruits environnants mais qui ne m'ont pas gêné.

 

Je ne me suis pas vue flotter au-dessus de la pièce comme c'est apparemment possible parfois !

 

Je ne  sais pas si un guide ou un ange m'a accompagné tout le long de ce voyage. Rien ne se passait.

 

J'ai failli renoncer à l'expérience et me suis mise à bouger un peu les membres pour voir si j'y arrivais...oui, c'est un peu ridicule, mais mon côté cartésien et mon mental étaient bien présents !

 

C'est au moment de traverser le premier tunnel, toujours avec la voix de Sophie qui nous guidait, que je me suis vue sous une autre apparence. J'étais un enfant, ni fille, ni garçon, oui c'est un peu bizarre et pourtant je savais que c'était moi ! Puis quand il a fallut s'asseoir sur ce fameux banc et regarder, observer, écouter...je ne voyais que des champs. Personne n'était là ! Comme j'en avais assez d'être sur ce banc je me suis levée et j'ai retrouvé mon apparence actuelle, je n'étais plus l'enfant du  début de l'expérience. Sophie nous a dit qu'il était temps de partir car c'est un monde dans lequel on ne doit pas rester trop longtemps.

 

C'est précisément à ce moment que j'ai eu l'impression de crier « non, pas maintenant » car je savais qu'il allait se passer quelque chose.

 

Je me suis retournée et j'ai vu mon père. Mon père qui est décédé il y a 10 ans. Il tenait dans ses bras un bébé. J'ai tout de suite su qu'il s'agissait de mon frère, décédé lui aussi. J'ai senti des larmes qui montaient, mais celle qui pleurait était celle qui était allongée sur le transat et pas celle qui était dans les mondes subtils, celle-ci ne pleurait pas. Elle était heureuse. Mon père était ému mais en même temps très serein. Nous parlions avec nos yeux et notre cœur, il n'y a eu aucun échange verbal. J'ai conscient que ça paraît curieux et pourtant c'est exactement ce qui c'est passé. C'est une sensation étrange de communiquer de cette façon mais tout était aussi clair qu'avec des mots. Mon père m'a laissé un message : «Dis à ta mère que tout va bien pour nous, qu'elle ne s'inquiète plus. »

 

Ses yeux étaient plein d'amour pour moi, comme la veille de sa mort.

 

Je me suis retournée, j'ai traversé les tunnels et j'ai attendu que Sophie décompte pour ouvrir les yeux. J'ai retiré mon masque et j'ai senti mes larmes. Des larmes de bonheur, de toute évidence !

 

La cartésienne que je suis venait de vivre quelque chose d'extraordinaire.

 

Toute ma gratitude à Sophie.

 

 

Témoignage d'un participant lundi 30 avril :

 

 

Détente du corps, sentiment de bonne connexion avec la terre et le cosmique. Graduellement, je me suis senti glisser. Curieusement à un moment donné j’ai repris un peu le contact, mais c’était très très flou et j’avais l’impression d’être au-dessus de mon corps. Sensation de pas de contact avec le corps, de ne pas bouger les membres.

 

Pas traversé d’images particulières ou de sons particuliers, juste la sensation d’avoir fait un grand voyage avec l’amnésie de tout ce qui a pu se dérouler.